Pas encore de music!

Cher auditeur bonjour!

Du statut d'auditeur, vous passez au statut de lecteur, en effet voilà quelques temps que je ne vous ai rien rien mis sous le cornet, pour différentes raisons, mes activité extra-blog me dévorent gouluement, et de plus voilà une bonne quizaine que je ne peux plus aller sur le "front office" de mon site. Je n'ai accès qu'au "back office". Raison pour laquelle vous pouvez toujours me lire si vous vous pouvez y accéder.

Et là je suis dans l'obligation de glisser une grosse peau de bannane aux administrateurs de ce site qui ne donnent aucune nouvelles, aucune explications et ne daignent pas répondre aux mails C'est assez désagreable. Si cela continue je vais être dans l'obligation de drainer la foules de mes visiteurs vers un autre site. Je veux dire les quatres voir les cinq personnes qui me suivent régulièrement. ;{#}
( je trouve que les smiley dans un blog ça fait vraiment mauvais goût)

Enfin bref Mesdames, Messieur  les visiteurs,
que vous soyez occasionelle, accros, ponctuelle ou la proie du hasard ,faute à google:
Je vous demande de réclamer au et fort en commentaires de cet article

un droit à un accès garanti à ce site de qualité,

et ainsi garantir le droit à la culture pour tous dans notre beau pays!!!

-------------------------------------Marseillaise-------------------------------------------

Ceci était une boutade à l'attention de musicblog.fr

samedi 01 juin 2013 15:57 , dans Coups de gueule


L'art

Voilà un bout de temps que je n'ai rien mis sur mon blog.

Non que j'ai arrêter la musique, ou que j'oublie mon site.mais les jurnée n'ont que 24h et je jongle entre le temps consacré à mes diiférentes activités musicales et mon travaill  plus chronphage que je ne le souhaiterai.

Ajurd'hui pas de musique, juste une petite réflexion/coup de gueule sur un sujet qui mériterait des pages et des pages: 

L'art

Ce mot a voyagé au travers des temps, pendant très longtemps il allait de pair avec les règles de réalisation, les conventions de chaque métier. L'art du tailleur de pierre ou du menuisier était l'ensemble des conventions de réalisation qu'il tenait de son apprentissage. Plus tard à la notion de « bien fait » c'est ajouté une notion d’esthétique avec tout le subjectif que cela impose.

Mais dans le fond il reste quand même une notion de convention « la culture » étant un système dans le quel nous avons grandi et dans lequel nous vivons. Nos sentiments, nos goûts existent toujours par référence (en concordance ou opposée) à la culture dans laquelle nous baignons.
Aujourd'hui ce mot n'a pas le même sens pour tout le monde.

 

Pour certains l'art peut être une tâche de peinture informe tombée par hasard sur une toile, ou un gratoulli aléatoire sur une corde guitare, ou deux mots alignés sur une page blanche.

Pour d'autres, deuxième sens plus administratif, l'objet sera le même, mais permettant d'en tirer du profit. Un artiste c'est celui qui gagne de l'argent, avec ses peintures ses toiles, ses livres, ses disques peut importe le résultat. Si la production d'un artiste se vend bien, on dit que c'est un grand artiste.

 

Mais pour moi, on ne se décrète pas artiste. l'art est un but impalpable une chose vers laquelle on tend sans jamais y parvenir. Seul les autres et le temps peuvent permettre de décréter que c'est de l'art. L'art est intemporel et ne se révèle qu'au travers de sa durée.
Pour moi se dire artiste est d'une ventardise !

On peut faire des choses belles, agréables au sens, fruit du hasard ou d'un travail, mais ce sera de l'art une fois que le temps aura fait son office, et que le tri des ans aura écrémé les productions contemporaines.

Les gens qui s'estiment artistes m’énervent. C'est pour moi une prétention aveuglante, que de penser que son œuvre est de l'art. Quelle mot faudait-il utiliser alors, pour parler de ceux qui réalisent des productions artistiques ? - Pourquoi pas des artisans, des façonneurs, des créateurs, voir parfois des copieurs (et ce n'est pas déshonorant que s’approprier le travail d'un autre, lorsque qu'on tente de le sublimer, c'est ainsi que l'homme à progressé au travers des millénnaires).

L'art est une montagne sans sommet, que l'artisan tente de gravir tout les jours.

Voilà  qui est très brievement dis, mais est dis quand même

@ bientôt...... en musique j'espère

mardi 21 mai 2013 08:50 , dans Coups de gueule


L'homme


Hé oui je suis infidèle!!!

Hé oui ce soir, je ne vais pas vous présenter un morceau de Jazzz, mais un texte accompagné de musique (de votre serviteur bien sûr!).

Lors de mes vagabondages « on-line », j'ai découvert Louise Akerman poète des années 1800 et ses textes. Dès la première lecture je me suis retrouvé dans son écriture, sa vision assez lucide et quelque peu désabusée de l'homme et son rapport à la nature. Je mettrai certainement d'autres de ses poésies en musique.

Le texte d'aujourd'hui, s'intitule "L'homme" (vous pourrez lire l'intégralité du texte un peu plus bas). Je l'ai tronqué, faute de temps et il faut dire aussi un peu d'inspiration. Ceci en change carrément le sens, mais qu'elle ou ses ayants droit me pardonnent.

@+
bonne écoute et bonne lecture

@lain

Aseyez vous, prenez vos charentaises vous en aurez pour un moment, mais un moment de bonheur:

L’Homme


Jeté par le hasard sur un vieux globe infime,
A l’abandon, perdu comme en un océan,
Je surnage un moment et flotte à fleur d’abîme,
Épave du néant.

Et pourtant, c’est à moi, quand sur des mers sans rive
Un naufrage éternel semblait me menacer,
Qu’une voix a crié du fond de l’Être : « Arrive !
Je t’attends pour penser. »

L’Inconscience encor sur la nature entière
Étendait tristement son voile épais et lourd.
J’apparus ; aussitôt à travers la matière
L’Esprit se faisait jour.

Secouant ma torpeur et tout étonné d’être,
J’ai surmonté mon trouble et mon premier émoi.
Plongé dans le grand Tout, j’ai su m’y reconnaître ;
Je m’affirme et dis : « Moi ! »

Bien que la chair impure encor m’assujettisse,
Des aveugles instincts j’ai rompu le réseau ;
J’ai créé la Pudeur, j’ai conçu la Justice :
Mon cœur fut leur berceau.

Seul je m’enquiers des fins et je remonte aux causes.
A mes yeux l’univers n’est qu’un spectacle vain.
Dussé-je m’abuser, au mirage des choses
Je prête un sens divin.

Je défie à mon gré la mort et la souffrance.
Nautre impitoyable, en vain tu me démens,
Je n’en crois que mes vœux et fais de l’espérance
Même avec mes tourments.

Pour combler le néant, ce gouffre vide et morne,
S’il suffit d’aspirer un instant, me voilà !
Fi de cet ici-bas ! Tout m’y cerne et m’y borne ;
Il me faut l’au-delà !

Je veux de l’éternel, moi qui suis l’éphémère.
Quand le réel me presse, impérieux, brutal,
Pour refuge au besoin n’ai-je pas la chimère
Qui s’appelle Idéal ?

Je puis avec orgueil, au sein des nuits profondes,
De l’éther étoilé contempler la splendeur.
Gardez votre infini, cieux lointains, vastes mondes.
J’ai le mien dans mon cœur !

Louise Ackermann, Poésies Philosophiques

samedi 06 avril 2013 20:09 , dans Morceaux


It don't mean a thing


Bonjour tout le monde!
Après presque un mois d'absence, J'vous ai pondu un truc, d'enfer...
Il m'a quand même fallu un mois pour le réaliser. Mais le jeu en vaut la chandelle, je pense. Seul regret, ne pas bien maitriser la compression MP3 et ça me bouffe des fréquences pas possible,
Toujours avec mon EWI (que je découvre au fil du temps), mon petit clavier maitre, et  SONAR pour faire causer tout ce petit monde ensemble.
J'espère que  petit à petit au rythme de mes progrès je vais réussir à convaicre mes amis musiciens que l'informatique peux faire de "la vrai musique" {#}

Au fait c'est quoi la vrai musique?
-Ben c'est dl'a bonne!
-Oui mais c'est quoi la bonne musique?
- ben t'es con ou quoi tu sais pas? Ben c'est celle que j'aime, le reste c'est de la merde, c'est clair!

Mais là je déborde sur un prochain sujet "coup de gueule"

 Enfin ce qui est sûr c'est que je me suis bien éclater à faire ce morceau.
Et j'espère que vous éprouverez la même chose en l'écoutant

@ très Bientôt j'espère

@lain

dimanche 17 mars 2013 16:45


Satin Doll


Bonjour tout le monde !

Enfin quand je dis tout le monde... Je suis entrain de battre un record de non-visite, je ne trouve pas cela dramatique.
Je comprends comment  fonctione internet et les médias en général:
-du nouveau toujours du nouveau, sinon tu crèves. Et si ce n'est pas dans un bain de sang personne ne parlera de toi
Cela dit je ne blâme personne les morceaux que je met en ligne ne sont pas non plus inoubliables, et il me faut pas mal de temps pour les mettre au point. Pour le bain de sang nous attendrons plus tard
Mon but pour le moment n'est pas le top ten .

Donc au jourd'hui un petit nouveau. On m'a repprocher d'être un peux trop classique dans mes arrangements. Alors fier de ces recommandations, je ne pense pas avoir fait quelque chose d'"ordinaire"  ça frotte dur par moment, c'est pas une formation très courante. J'aurai bien fais une petite impro à la fin, mais il m'aurait fallu plus de temps pour préparer l'accompagnement. Et du coup mes stat. auraient été en dessous de zéro.

Alors je vous livre cela tel quel
j'écoute vos remarques
@+

 

 

 

lundi 11 février 2013 14:03 , dans Morceaux


|

ouvrir la barre
fermer la barre

Vous devez être connecté pour écrire un message à jazz-entre-autres

Vous devez être connecté pour ajouter jazz-entre-autres à vos amis

 
Créer un blog